Les musées

Introduction: 

Une façon originale de découvrir des collections des musées de la ville de Paris.

Les visites audiodécrites des collections des musées de la ville de Paris

Pendant cette période de confinement, le service Accessibilité Physique et Culturelle de l’association Valentin Haüy vous invite chaque mercredi et chaque vendredi pour découvrir autrement 16 œuvres d’art issues des collections des musées de la Ville de Paris.

Maison Balzac : Voyage d’un lion d’Afrique à Paris

Saviez-vous qu’Honoré de Balzac en 1842 avait contribué à un ouvrage collectif intitulé « Scène de la vie publique des animaux » ? À l’écoute aujourd’hui, l’audiodescription d’un dessin préparatoire de la gravure du lion illustrant une page de la nouvelle « Voyage d’un lion d’Afrique à Paris » écrite par Balzac dans le cadre de cet ouvrage collectif. Ce dessin à l’encre noire de Jean Ignace Isidore Gérard dit Granville (1803-1847) est exposé à la Maison de Balzac dans le XIVe arrondissement de Paris.

Musée Zadkine: Métamorphose

Ossip Zadkine (1888-1967), est considéré comme l’un des plus grands maîtres de la sculpture cubiste. En un demi-siècle, Zadkine a réalisé plus de quatre cents sculptures, des milliers de dessins, aquarelles et gouaches, des gravures, des illustrations de livres et des cartons de tapisserie. Pour cet artiste « dessiner était comme une respiration ». L’audiodescription du jour vous propose de découvrir « Métamorphose », un dessin de 1960 exposé au Musée Zadkine.

Musée Cernuschi : sculpture de Bodisattva Guanyin

Représentation de la divinité appelée Bodhisattva Guanyin sous la forme d’une sculpture en bronze, baptisée Bouddha Bodisattva Avalokitesvara. C'est une œuvre d’une grande finesse de l’ère Ming (XVIe-XVIIe siècle).

Palais Galliera — musée de la Mode de la Ville de Paris : Dessin de collection « robe 27 »

Dessin de collection « robe 27 » de la Maison Grès, Automne-hiver 1942.

Musée Bourdelle : Autoportrait dans l'atelier

Cette peinture, réalisée en 1889, nous permet de visiter l'atelier d’Antoine Bourdelle.

Musée d'Art Moderne de Paris : Odalisque au fauteuil

Avec « Odalisque au fauteuil » peinture réalisée en 1928, Henri Matisse vous emmène en Orient.

Musée Cognac-Jay : portrait de Marie-Emilie Baudouin

« Portrait présumé de Marie-Emilie Baudouin », tableau peint par son père François Boucher vers 1758-1760.

Maison Balzac : étude de tête pour la sculpture "Honoré de Balzac"

Rendez-vous avec le sculpteur Auguste Rodin. Au programme, l’étude de tête, réalisée en 1897, pour le Balzac monumental, une sculpture en plâtre intitulée « Honoré de Balzac ».

Musée Cernuschi : Recueil des traditions de jadis et de naguère

Embarquez pour le pays du soleil levant à la découverte de « Kokon Chomon Ju » ou « Recueil des traditions de jadis et de naguère », un dessin japonais du XVIIIe siècle.

Musée Cognacq-jay : Le repos des nymphes au retour de la chasse

"Le repos des nymphes au retour de la chasse" dit "Le retour de chasse de Diane", tableau peint par François Boucher en 1745.

Musée de la vie romantique : Miranda fait une partie d'échecs avec Ferdinand.

"Miranda fait une partie d’échecs avec Ferdinand, qu’elle accuse, en plaisantant, de tricher" peinture de Gillot Saint-Evre (1791-1858).

Maison de Victor Hugo : Quasimodo sonneur

Quasimodo sonneur », une gravure réalisée pour le livre Notre-Dame de Paris par Alfred Laisné, d’après un dessin de Louis-Charles Auguste Steinheil (1841-1885)

Musée d’Art moderne de Paris : L’Équipe de Cardiff

L’Équipe de Cardiff , peinture à l'huile de Robert Delaunay (1885-1941)

Palais Galliera — musée de la Mode de la Ville de Paris : silhouettes

Silhouettes, dessins de Gustave Janet (1829 - 1898).

Musée Carnavalet : Sainte Geneviève, sainte patronne et protectrice de Paris, devant l’Hôtel de Ville

Sainte Geneviève, sainte patronne et protectrice de Paris, devant l’Hôtel de Ville » - Peintre anonyme - vers 1620 – exposée au Musée Carnavalet.

Petit Palais Musée des beaux-Arts de la ville de Paris : la défense de Paris

La Défense de Paris est un groupe sculpté de Louis-Ernest Barrias, inauguré le 12 octobre 1883. Il honore la mémoire des victimes militaires et civiles tombées lors du siège de Paris pendant la guerre franco-allemande de 1870. Cette statue a donné son nom au quartier d'affaires de La Défense où la statue se dresse toujours et dont elle est l'une des œuvres d'art. Elle est aujourd'hui exposée au Petit Palais à Paris.