Marie-Claude David Fontaine nous présente : L'empreinte française

 

Lecture/débat avec Marie-Claude DAVID FONTAINE du  roman de Jean-François Samlong " l'Empreinte Française" paru aux éditions Le Serpent à Plumes à Paris en 2005

 

Voici un extrait :

 

Le feu s'est éteint, la maison ne brûlera plus ni le jour ni la nuit. Il fait froid, soudain. C'est la deuxième femme qui me quitte, emmenant la voiture, l'enfant, un rêve de bonheur partagé pendant plus de quinze ans, et j'entends encore les voix, les rires, les silences comme si les murs refusaient la séparation, la solitude, et ce silence inconnu, pesant, qui m'empêche de respirer, m'avait déjà envahi à la mort de ma grand-mère. J'avais vingt-trois ans à l'époque, lorsque le ciel déposa un orage sur mes épaules. Le ciel change vite de couleurs sous les tropiques. Le destin des hommes aussi. Tout bascule, on plonge dans le fénoir tête la première ; tout se bouscule, et il ne vous reste plus qu'à aller chercher vos rêves dans la tombe. Morte, ma grand-mère ! Effroi et tremblements. De la pluie au fond des yeux, car je n'avais pas été là au moment du passage. De retour à la case, en fin d'après-midi, je garai ma vieille Renault sur le bas-côté de la route et je pris l'allée, me laissant guider par la prière des femmes. Je pénétrai dans la chambre où le corps avait été installé entre la flamme de deux bougies, et je posai mes lèvres sur une peau flasque, humide, d'un gris cendré comme la lumière qui l'entourait. Je l'appelais Man Lalie. Me revinrent alors les belles aventures que j'avais vécues à ses cotés, rangées au fond de ma mémoire pour meubler les nuits d'insomnie, et j'aurais voulu qu'elle me prenne dans ses bras pour me bercer encore de cette vie qui avait couru dans ses veines. Traverser les champs, les rivières, d'autres espaces, d'autres paysages où apprendre à vivre avec elle.

Pour écouter/télécharger le fichier MP3 "L'Empreinte Française"cliquez ici